Skip to main content
Date suivante

Dimanche 3 Mars à 17h

Vox in terra

Chants du Moyen-âge pour notre temps

Monique Assal, chant et instruments 
Michelle Ody, narration

Programme

Duo « Vox in terra »

Créé dans l’urgence pour contribuer aux besoins des réfugiés du Haut-Karabakh, ce concert-veillée a trouvé un écho positif auprès du premier public si bien que nous avons choisi de le faire entendre à d’autres afin que tous ensemble nous revivions ce cycle Création-Désolation-Renaissance qui de tous temps semble avoir rythmé le monde. Le Moyen-Âge nous le racontait déjà et peut-être que notre temps peut trouver là un nouvel élan pour aller au bout du cycle et renaître enfin alors que la désolation semble partout gagner du terrain.

Présentation Michelle Ody

Née dans une famille ouverte à l’art, en particulier à la musique, je choisis d’étudier le théâtre.  

Après 4 ans d’études au Conservatoire de Lausanne – section art dramatique, je rencontre Alain Knapp, homme de théâtre et metteur en scène. 

Cette rencontre change ma vision du théâtre et ma pratique de comédienne.  

A travers l’Atelier de recherches dramatiques – trois années de recherches sur le processus de création chez l’acteur – puis au Théâtre-Création, nous cherchons collectivement de nouvelles formes théâtrales. Nos spectacles nous conduisent notamment en France, Belgique, Pologne en plus de la Suisse où nous avons notre lieu de création.  

Après le départ d’Alain Knapp pour la France, je consacre plusieurs années de ma vie professionnelle au domaine humanitaire, en particulier à l’accueil des réfugiés, thème qui m’habite depuis l’enfance.  

La rencontre avec Monique s’est faite autour de l’urgence humanitaire actuelle dans le monde. 

Présentation Monique Assal

Mon histoire musicale trouve sa source dans une famille où l’on chante et invente des chansons. 

Une année en Angleterre m’ouvre l’univers magnifique du folk que je chante dans la rue et dans les pubs.  

Un long séjour au Népal me donne la joie des jours et des nuits de fêtes villageoises où les joutes improvisées et chantées racontent les événements de la journée. 

En Inde, je me passionne pour la musique et la modalité de la tradition de l’Inde du Nord. 

Et puis il y a tous ces monastères, ces
enfants pèlerins, tant d’êtres lumineux de par le monde qui m’ont accueillie  

dans leurs silences et imprégnée des sons de leurs rituels.  

De retour en Europe, je rencontre Anne-Marie Deschamps qui m’initie à la musique sacrée médiévale. Aujourd’hui, cette pratique se poursuit avec Patrice Balter.